ÉQUIPES DE RECHERCHE

Compréhension, Raisonnement et Acquisition de Connaissances


téléchargement

Environnement de recherche

La spécialité Technologies de l’hypermédia est adossées au laboratoire Paragraphe EA 349 de l’Université Paris 8 habilité pour 4 ans.


Activités

Les objectifs et la composition du laboratoire PARAGRAPHE sont interdisciplinaires : ses membres se rejoignent en effet dans un intérêt commun pour l’ensemble des implications des technologies de l’information, que ce soit au travers de notions techniques comme les moteurs de recherche, les hypertextes, les hypermédias, les outils informatiques, les applications qui en résultent et les activités humaines qu’ils sollicitent ou au travers de notions relevant des Sciences de l’Homme et de la Société (Ergonomie, psychologie, sociologie, philosophie…) comme les enjeux sociaux de ces technologies, leur conceptualisation ou encore les problèmes fondamentaux sur la nature des informations et des connaissances et les questions plus générales de l’insertion des TIC dans la boucle de l’activité humaine.

Le laboratoire PARAGRAPHE s’efforce de mener une réflexion montrant l’implication constante de ces divers points de vue l’un sur l’autre. Sur ce terrain, le laboratoire PARAGRAPHE est désormais connu comme l’un des acteurs majeurs de la recherche, aussi bien sous ses aspects théoriques qu’en recherche et développement.

Dans ce cadre, c’est-à-dire en assurant un échange permanent et en travaillant aussi bien en ligne que hors ligne, les projets du laboratoire se développent dans six directions :

1 – Méthodes et outils de génération automatiques ;
2 – Méthodes et outils d’hypertextualisations dynamiques ;
3 – Systèmes de documentation ;
4 – Etudes et analyses des impacts et des enjeux sociaux des technologies de l’information ;
5- Communication Homme/Machine.
6 – Ergonomie des relations homme/technologies


Liste des équipes thématiques composant l’unité

Équipe : Génération automatique de textes

Responsable : Jean-Pierre Balpe

Équipe : Hypertexte dynamique
Responsables : Imad Saleh et Fabrice Papy

Équipe : Recherche en Informatique, génie iNdustriel et Communication (LINC)
Responsables thématiques : Catherine Pelachaud

Équipe : Ecritures Hypertextuelles
Responsable : Jean Clément

Équipe C3U : Conception, Création, Compétences, Usages : Ergonomie et psychologie
Responsable : Pierre Rabardel

Groupe : Action sur l’image : pour l’élaboration d’un vocabulaire critique
Responsable : Jean-Louis Weissberg

Groupe : Ergolab

Patrick128
Patrick CURRAN,

responsable de l’équipe de recherche Ergolab du laboratoire Paragraphe du département informatique de l’université Paris 8, Présente la simulation 3D de la prospective muséologique du musée de l’air et de l’éspace du Bourget (MAE) au premiere Salon mondial de la simulation (Le Bourget, juillet 2006).

L’équipe de recherche Ergolab s’intéresse a l’étude de la multimodalité, de la visualisation d’information, des systèmes multi-agents et des Pratiques Collectives distribuées, des thèmes plus larges qui comprennent l’interaction homme-machine, la vision, la reconnaissance de parole, les agents d’interface, la visualisation de graphes, le son, le graphisme, l’interculturalité.

ERGOLAB et le groupe @PROSPECTIVE coordonne(ront) leur recherche-action de manière collégiale, sur la base d’une distribution des missions correspondant le mieux aux compétences et objectifs des protagonistes.

Patrick CURRAN : «Le groupe @PROSPECTIVE réunit hypermédias, architecture-prospective et informatique holistique. La problématique réel-virtuel est l’objet de constantes actualisations au  « mi-lieu » de disciplines, liées par la même prospective, nous sommes en effet co-responsables de l’espace servant et de l’espace-servi, des architectures internes et externes, des flux comme de l’urbanisation cybernétique: ce qui est ici l’ergonomie cognitive devient, là-bas, une écologie de la communication…
Dans la disposition des salles de réunion on connaît depuis longtemps les vertus  des « tables-rondes » lorsqu’il s’agit de communiquer, d’engager un travail coopératif… Le Continuum Culturel dans sa version de base (SVA 360) permet à huit interacteurs, et à l’assemblée qui les entoure, d’entrer en relation directe, en même temps que d’être reliés à distance par des dispositifs  alternant les prises de paroles : à l’instar de  la visioconférence multisites. Cette structuration de l’espace améliore la réciprocité et la rapidité de l’information: son partage planétaire, servi ici par l’ADSL, là par  les liaisons satellitaires.
»

@PRO-r